25/11/2004

"Il fait froid tu trouves pas?"Bien sûr qu'il fait froid. I

"Il fait froid tu trouves pas?"

Bien sûr qu'il fait froid. Il le dit parce que c'est tout ce qu'il y a à dire.

"Oui, il fait froid." 

Il fallait bien lui répondre quelque-chose... Les autres n'arrivent pas. Que font-ils? Me voilà obligé de parler avec ce type que je ne connais pas. Je ne sais pas son nom, je ne sais pas de qui il est l'ami -de Arnaud peut-être?-, ni de quoi il vit. Cela me préoccupe très peu, je ne fais qu'attendre les autres.

Il allume une cigarette d'un air détaché.  "Tu fumes? Excuses-moi, j'ai oublié de t'en proposer."

"Non merci."

Il remet son briquet dans sa poche.

"Bon, ils ne viendront plus, là, laissons tomber. Moi je m'en vais en tout cas."

Il disparaît, sans que je voie comment. Enfin ils arrivent, à cinq dans cette minuscule voiture. C'est pas trop tôt.

"Monte vite, on est en retard! Tiens, tu fumes maintenant? Eteinds ta cigarette,on va tous cramer!"

Je ne comprend pas. Je jette la cigarette par la fenêtre de la voiture. Je devrais peut-être leur demander qui ils avaient invité à la fête... Ce type, là...

"Arnaud, dis-moi, qui c'est le type qui vous attendais avec moi?"

"On est tous là, de qui tu parles?

Ils rient.

"Là! Il est là! Regardez..."

Mon visage se reflète dans la vitre.


23:23 Écrit par tiens-c-est-qui- | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.