08/12/2004

fleurs

C’était une petite fille qui aimait les fleurs, il ne se passait pas un jour sans qu’elle n’en cueille, que ce soit dans un jardin, dans un parc, dans un pot de fleur, dans des arbres, ou dans des champs. Ce qu’il y avait d’extraordinaire, c’était qu’aucune des fleurs qu’elle avait cueillies ne fanait, toutes restaient de couleurs vives, été comme hiver. Elle les gardait dans sa chambre, qui était devenue comme une serre de jardin végétal, et elle jouait avec ses fleurs comme d’autre petites filles jouent à la poupée. Ses parents ne savaient pas d’où lui venait ce pouvoir, un jour ils appelèrent des chercheurs scientifiques. Ceux-ci furent tout de suite très étonnés de voir que les fleurs ne fanaient jamais, et ils voulurent absolument tout savoir. Ils firent des tests sanguins, des tests génétiques, des tests hormonaux, des tests psychologiques, des tests épidermiques, et d’autres choses que la petite fille ne comprenait pas. Ces testes n’apportèrent rien, mais la soif de savoir des scientifiques n’étant toujours pas étanchée, il fallait continuer ! La petite fille se retrouva dans un petit local avec un grand miroir, et on lui apporta pleins de fleurs toutes plus jolies les unes que les autres, des fleurs qu’elle n’avait même jamais vues de sa vie. A chacune elle leur donna un prénom, elle les dorlotait, les embrassait, aucune fleur ne mourut, même les plus délicates, même après 3 semaines. Les scientifiques qui observaient la petite fille et ses fleurs derrière le miroir ne savaient toujours pas ce qu’ils voulaient savoir. Un matin, lorsqu’on ralluma la lumière dans le petit local, la petite fille n’était plus là. Disparue. Comment avait-elle fait pour sortir du local, fermé à clé? Quelqu’un se mit à compter les fleurs. Il y avait une fleur en trop…

23:00 Écrit par tiens-c-est-qui- | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.