29/12/2004

alcool

Il y avait trop de bruit, trop de rire, je suis partie sans dire au revoir. Ils ne m’en voudront pas, ils n’ont pas remarqué que j’étais là, je parie.

« Salut, tu t’en vas déjà ? »

Oui, je voudrais bien qu’on me dise ça. Mais qui a dit ça ? Il n’y a personne. Vraiment personne. Ai-je bu tellement que ça ? Il est temps de rentrer. Comment rentrer. Jean-Louis devait me reconduire… Non, il s’amusait bien à cette fête, lui. Enfin non, il n’était pas là. Il n’y a plus qu’à marcher. Je n’avais jamais remarqué qu’il y avait des arbres sur cette rue. Ni que les avions passaient si bas. Mais non, ce n’est pas chez moi ici . C’est étrange. J’en ai marre de marcher. Je me sens fatiguée.

Enfin, je suis arrivée. Ou sont mes clés ? Tiens, c’est déjà ouvert !

« Eh salut Virginie, t’en as mis du temps pour arriver ! »

« Mais… je pensais être chez moi en fait… »

Ca le fait rire.

« Je crois que tu t’es trompée ! »

 Il rit toujours.

« Je suis déjà passée tantôt, non ? »

« Hein ? Non, je ne t’ai pas vue. Tiens, tu sens l’alcool toi, ce n’est pas dans tes habitudes ! »

Au fait, qui c’est ce type ? je ne sais plus. Un verre c’était peut-être trop. Ou deux, je ne sais plus.

00:22 Écrit par tiens-c-est-qui- | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonne année ! Bizzz'

Écrit par : L@rsen | 01/01/2005

Les commentaires sont fermés.